Les Tortricidae ou « tordeuses » regroupent plus de 630 espèces en France, ce nom vient du fait que les chenilles s’enroulent dans des feuilles pour se nymphoser. Les imagos ont les antennes filiformes et des touffes d’écailles ou de soies dressées sur la tête ou le thorax. Les ailes antérieures sont larges, parfois presque rectangulaires et disposées en toit au-dessus du corps au repos. Les pattes postérieures présentent un éperon bien développé.


Critères de détermination des Tortricidae (ce qu’il faut distinguer sur les photos) :

  1. nervation alaire (difficile à voir sur les photographies)
  2. motifs des ailes

 

anatomie-dun-tortricidae

Anatomie d’un Tortricidae

 

Références pour l’identification des espèces :

(CeL) British Lepidoptera – Tortricidae.

 

Galerie des Tortricidae :

Cochylimorpha meridiana

Aethes hartmanniana

Acleris hastiana

Acleris schalleriana

Acleris variegana

Tortrix viridana

Pandemis corylana

Pandemis heparana

Archips crataegana

Archips xylosteana

Ptycholoma lecheana

Clepsis pallidana

Clepsis consimilana

Cacoecimorpha pronubana

Lozotaeniodes formosana

Ditula angustiorana

Endothenia gentianana/marginana

Endothenia nigricosta

Eucosma conterminana

Epinotia festivana

Epinotia tenerana

Epinotia bilunana

Notocelia cynosbatella

Celypha lacunana

Cydia fagiglandana

Grapholita compositella

Dichrorampha petiverella

Notocelia cf. rosaecolana