Les Miridae constituent la plus importante famille des Hémiptères Hétéroptères. Ils sont identifiables à leurs ailes qui présentent un cunéus (partie apicale et triangulaire de l’aile sclérifiée) et une ou deux cellules fermées dans la partie membraneuse. Ils n’ont pas d’ocelles. Leurs antennes sont longues et fines. Les pattes sont également assez longues et fines. Le critère intangible de cette famille est la présence d’une soie (trichobothrie) au milieu du fémur postérieur.


Critères de détermination des Miridae (ce qu’il faut distinguer sur les photos) :

  1. antennes
  2. pattes (tarses)
  3. hémélytres (pubescence)
  4. écusson
anatomie-dun-miridae

Anatomie d’un Miridae (cliquer pour agrandir)

Références pour l’identification des espèces :

(pdf) Wagner & Weber,1964. Faune de France n°67 : Hétéroptères Miridae.

Galerie des Miridae :

Deraeocoris cordiger

Deraeocoris schach

Deraeocoris flavilinea

Deraeocoris ruber

Deraeocoris lutescens

Deraeocoris punctum

Deraeocoris ribauti

Phytocoris varipes

Miridius quadrivirgatus

Rhabdomiris striatellus

Liocoris tripustulatus

Lygus rugulipennis

Harpocera thoracica

Pantilius tunicatus

Closterotomus norwegicus

Hadrodemus m-flavum

Adelphocoris vandalicus

Adelphocoris quadripunctatus

Adelphocoris lineolatus

Capsodes sulcatus

Capsodes flavomarginatus

Leptopterna dolabrata (mâle)

Leptopterna dolabrata (femelle)

Notostira elongata

Lygocoris pabulinus

Calocoris roseomaculatus

Calocoris nemoralis

Calocoris nemoralis

Calocoris nemoralis

Horistus orientalis

Dryophilocoris flavoquadrimaculatus

Heterotoma planicornis

Plagiognathus arbustorum