Les Noctuidae ou noctuelles, sont des papillons de taille moyenne, ils ont le corps épais. Ils ont en majorité des colorations homochromiques avec les écorces, bruns et avec des ailes plus longues que larges. Les ailes postérieures sont parfois très colorées. Beaucoup d’espèces présentent des crêtes ou des touffes de poils sur la tête et le thorax. Les Noctuidae sont habiles au vol. Au repos leurs ailes sont généralement disposées en toit au-dessus du corps, plus rarement étalées à l’horizontale. Les ailes antérieures ont souvent une marque ou une tache centrale. Les Noctuidae sont nocturnes. Les chenilles des Noctuidae sont soit couvertes de longs poils et colorées, soit glabres et homochromiques. C’est la famille qui comporte le plus grand nombre d’espèces, on en compte 750 espèces en France, et de l’ordre de 25000 dans le monde.


Critères de détermination des Noctuidae (ce qu’il faut distinguer sur les photos) :

  • motifs et nervation des ailes (la nervation est rarement visible sur les photos)
  • pattes
  • genitalia (la dissection des genitalia est souvent indispensable pour distinguer des espèces difficiles)

 

anatomie-dun-noctuidae

Anatomie d’un Noctuidae


Anatomie des Noctuidae : Lexique des motifs

Comme annoncé précédemment, la dissection des genitalia est nécessaire pour déterminer précisément un certain nombre de Noctuidae.  Mais de nombreuses espèces peuvent également être déterminées en examinant les habitus (l’aspect général et donc les motifs).

Voici ci-dessous un lexique illustré des motifs régulièrement affichés par les espèces. Il faudra prêter un œil d’autant plus attentif à ces motifs que de nombreuses espèces présentent des variations individuelles fortes.

Enfin, et comme les noctuelles se posent ainsi, le visuel suivant se focalise sur les motifs de l’aile antérieure. Mais l’examen de l’aile postérieure peut être tout aussi utile.

Attention : toutes les espèces n’affichent pas forcément l’ensemble de ces motifs… Loin de là !

Les motifs permettant de déterminer un Noctuidae

Les motifs permettant de déterminer un Noctuidae

  1. La réniforme. C’est une tâche largement répandue dans cette famille. Il faut prêter attention à sa forme (rond, haricot, …) mais aussi à certaines particularités par exemple si elle a une tâche noire vers l’intérieure.
  2. La tâche orbitale. Souvent de taille plus réduite que la réniforme
  3. La ligne anté-médiane. Chez certaines espèces, elle marque une séparation de couleur très nette et très caractéristique
  4. La ligne post-médiane. On la remarque moins souvent pour séparer des zones de couleurs comme l’anté-médiane (mais ça peut être le cas). C’est plutôt le motifs de la ligne qu’on examine (bande colorée, chevrons, pointillée, …)
  5. La frange. Elle peut arborer des motifs particuliers. Attention, c’est souvent une des zones qui s’use le plus rapidement et elle n’est pas toujours facile à constater.
  6. L’apex. Le bout de l’aile. Des tâches singulières, un angle aigu ou arrondi mais aussi une aile légèrement relevée ou encore le lien entre la ligne post-médiane et l’apex sont autant de motifs à examiner.

Références pour l’identification des espèces :

(pdf) Key for the identification and segregation of Noctuid subfamilies. Kirti & Dar, 2013.

(pdf) Les Leucanies de la Vienne. (espèces du genre Mythimna)

(pdf) Les Orthosies du département de la Vienne. (espèces des genres Orthosia, Anorthoa)

(pdf) Les Orthosia. Lepertel & Quinette. GRETIA.

(pdf) Les petites noctuelles. Lepertel & Quinette. GRETIA.

(pdf) Les Trigonophora de France. D.Demerges, Oreina, 2008.

– CEL : British Lepidoptera. Chris Lewis.

Galerie des Noctuidae :